Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/la-sur-du-roi.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/10/a-nous-deux-paris.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/09/gloutons-dragons-tome-1.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/the-sun-is-also-star.html

mercredi 11 janvier 2017

Sorceleur, tome 2 – L’épée de la Providence

Titre du roman : Sorceleur, tome 2 – L’épée de la Providence

Auteur : Andrzej Sapkowski

Traduit par : Alexandre Dayet

Nombre de pages : 464

Mon édition : Milady

Genre : Fantasy, Nouvelles

4ème de couverture :

Geralt de Riv n’en a pas fini avec sa vie errante de tueur de monstres. Fidèle aux règles de la corporation maudite des sorceleurs, Geralt assume sa mission sans faillir dans un monde hostile et corrompu qui ne laisse aucune place à l’espoir. Mais la rencontre avec la petite Ciri, l’Enfant élue, va donner un sens nouveau à l’existence de ce héros solitaire. Geralt cessera-t-il enfin de fuir devant la mort pour affronter la providence et percer à jour son véritable destin ?

Ce que j’en pense :

Les choses n’ont pas changé. Les monstres continuent à pulluler, cependant, les personnes prêtes à payer pour s’en débarrasser ne courent pas les rues. Geralt est donc encore et toujours obligé de parcourir inlassablement les routes à la recherche de travail. Cette fois-ci, il croisera un dragon, des dryades, des sirènes, mais également des bandits, un prince arrogant, des magiciens, un enfant-providence… entre autres.

Quel plaisir de retrouver Geralt et son flegme à toutes épreuves, l’intrépide barde Jaskier, mais également de faire de jolies rencontres. Ce recueil pose les bases pour la suite et on y fait la connaissance des personnages qui seront – à mon avis – de grande importance par la suite. C’est une belle manière de les introduire auprès du lecteur.
- Ciri est l’enfant-surprise. La providence exige…
- Que je prenne cette enfant et que j’en fasse un sorceleur ? Une petite fille ! Regarde-moi bien, Sac-à-souris. Imagines-tu que je puisse être une fraîche et jolie jeune fille ?
Cependant, même s’il est toujours agréable de lire les aventures du sorceleur, de continuer l’exploration de l’univers créé par l’auteur et de découvrir les réécritures de contes qu’il propose, j’ai trouvé ce recueil en dessous du premier. Il y a deux raisons à cela.

Tout d’abord, c’est plus décousu. Dans Le dernier vœu, il y a un fil rouge, une chronologie et une continuité bien que ce soit également une suite de nouvelles. Ici aucun vrai rapport entre les nouvelles si ce n’est le personnage principal, évidemment. Cela donne à l’ensemble un côté confus. Mais également parce que certaines nouvelles de ce recueil ont un côté un peu trop philosophique à mon goût, cherchant à faire réfléchir le lecteur, par exemple, sur ce qu’est la providence, l’abnégation, l’amour etc. S’il est vrai que cela colle parfaitement au personnage de Geralt, j’avoue que ça m’est parfois passé au-dessus de la tête… Il y a dans ces moments-là trop de questions et peu d’actions.

En conclusion, un deuxième tome moins prenant que le premier, même si retrouver Geralt est toujours un plaisir. L’absence de continuité entre les nouvelles et le contenu un peu trop philosophique ne m’empêcheront pas de me jeter sur la suite !

Appréciation globale :
Sympathique
Se le procurer :

& Enjoy

2 commentaires:

  1. J'avais bien aimé les réécritures de contre dans le premier tome, et j'ai aussi celui-ci. Il semblerait que par la suite, le récit ne prenne plus la forme de petites histoires, mais se tienne d'un bouc en «, vrai» roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, apparemment par la suite c'est une vraie histoire... et ces deux tomes servent un peu d'introduction...
      (j'adore le correcteur orthographique "se tienne d'un bouc", c'est joli xD)

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !