Dernièrement sur le blog - cliquez sur la couverture pour accéder à l'avis qui vous intéresse :

http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/la-saga-des-elements-tome-2-sanctuaires.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/08/le-couple-da-cote.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-chemin-des-collines.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/le-vertige-des-falaises.html http://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/starters-livre-ii-enders.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/quart-de-frere-quart-de-sur-tome-2-mon.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/07/princesses-power.html https://antredeslivres.blogspot.fr/2017/06/red-queen-tome-2-glass-sword.html

vendredi 25 avril 2014

Vipère au poing

Titre du roman : Vipère au poing

Auteur : Hervé Bazin

Nombre de pages : 255

Mon édition : Le Livre de Poche

Genre : Classique

4ème de couverture :

Vipère au poing, c’est le combat impitoyable livré par Jean Rezeau, dit Brasse-Bouillon, et ses frères, à leur mère, une femme odieuse, qu’ils ont surnommée Folcoche. Cri de haine et de révolte, ce roman, largement autobiographique, le premier d’Hervé Bazin, lui apporta la célébrité et le classa d’emblée parmi les écrivains contemporains les plus lus.


Ce que j’en pense :

Vipère au poing est un classique de la littérature qu’il me tardait de lire, et pourtant, il prenait la poussière dans ma bibliothèque. Je remercie donc Herbe Folle (voir son avis) qui m’a proposé de le lire en Lecture Commune et grâce à qui j’ai enfin pu enfin découvrir ce roman.

J’ai ainsi pu faire la rencontre de Jean Rezeau et ses frères. Au début, ils vivent la belle vie, dans l’insouciance, sous la garde de leur grand-mère. Mais lorsque cette dernière meurt, l’enfer commence. En effet, leurs parents reviennent vivre au domaine familial. Il n’y a pas grand-chose à craindre (ni à attendre) du père. Celui-ci est passif, ne prend pas parti, il subit sa femme afin d’être tranquille et de pouvoir vivre sa vie. C’est une toute autre histoire concernant Folcoche, la mère. Celle-ci est autoritaire et tyrannique. Elle prend plaisir à imposer ses règles (arbitraires, il va sans dire) et à faire plier ses fils. Vipère au poing, c’est donc l’histoire d’un combat entre une mère et ses fils, d’une lutte, d’une résistance.

Ce qui est tout particulièrement intéressant et prenant, c’est de voir la perte de pouvoir progressive de Folcoche. Plus ses enfants grandissent, mieux ils savent se défendre, cherchent à s’émanciper et le combat se fait de plus en plus violent. Elle doit donc mettre en œuvre d’autres stratégies, voire même faire des concessions, et le récit devient plus captivant.

Il est effarant de voir tant de haine et de désamour. Les deux camps ne reculent devant rien pour faire flancher l’autre. Cela fait froid dans le dos, surtout lorsque cette relation devient ambigüe : cela semble devenir un jeu dont ils ne peuvent pas se passer, voire leur raison de vivre. On ne peut même pas se rassurer en se disant que ce n’est qu’une œuvre de fiction, puisque l’auteur s’est très largement inspiré de sa propre vie.

Ce qui est dommage, par contre, c’est que plus il grandit, plus Jean – le personnage principal – devient insupportable tant il est arrogant, imbu de lui-même, présomptueux et méprisant. Certes, ce sont les circonstances de son enfance qui veulent cela, mais cela m’a un peu gâché la fin de ma lecture.

Pour conclure, Vipère au poing est un classique très prenant. La constante opposition existant entre les personnages est passionnante et remarquablement bien décrite et mise en scène.

Appréciation globale : 
Un classique captivant

Se le procurer :

& Enjoy

10 commentaires:

  1. J'ai lu ce roman adolescente et j'avais adoré .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je comprends pourquoi ! Je suis ravie de l'avoir enfin lu !! :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. C'est marrant d'ailleurs, que l'on réagisse pareil à ce livre :D Ce n'est pas toujours le cas lors des LC ^^

      Supprimer
  3. Heureusement qu'il est captivant sinon je crois que j'aurai encore eu moins envie de le sortir de ma PAL ! Le problème avec les classiques, c'est qu'il y en a trop et je ne sais plus à force lesquels sont les plus urgents et "indispensables" à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je crois que je fais une sorte d'allergie aux classiques... Parce que justement ils sont soi-disant tous "indispensables", que ce sont tous des "chef-d'oeuvres" etc... Du coup, j'ai toujours une petite appréhension avant de me lancer ! Mais heureusement, des fois, c'est super intéressant ^^

      Supprimer
  4. En le croisant je ne me serais pas arrêtée dessus mais pour finir je pense qu'il pourrait vraiment me plaire! =)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai pas rêvé ? T'as aimé ? Oo Oh bah dis donc...
    Ceci dit, ça me donne pas envie de le sortir dans l'immédiat, là, tout de suite xD Mais booon, je suis tout simplement pas dans une période classique :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais... tu as bien lu. J'ai aimé. Un classique. Moi ! Comme quoi... tout est possible, il faut juste trouver le bon !
      Roh quoi ? Cela ne te donne pas envie ? Pour que je l'apprécie, il faut qu'il soit top, ça devrait au contraire te donner envie de te jeter dessus xD En tous cas, je ne peux que te le conseiller ! Quand tu seras dans la bonne période :P

      Supprimer

Merci de passer par ici et d'y laisser un commentaire. Je ne manquerai pas d'y répondre !

Ne pas mettre de liens dans votre commentaire.

Encore merci et à bientôt !